L'enfer c'est les autres.

Ça c’était avant ;)

« Tous ces regards qui me mangent… Ha, vous n’êtes que deux ? Je vous croyais beaucoup plus nombreuses. Alors, c’est ça l’enfer. Je ne l’aurai jamais cru… Vous vous rappelez : le souffre, le bûcher, le gril… Ah ! Quelle plaisanterie. Pas besoin de gril : l’enfer c’est les autres. »

Jean-Paul Sartre a décrit, avec beaucoup de justesse, la difficulté de coexister avec autrui dans sa pièce de théâtre intitulée Huis Clos.
Après 2 mois de confinement, vous êtes nombreux et nombreuses à voir vos proches comme des « bourreaux » qui jouent avec nos nerfs ! Et cette phrase emblématique prend alors tout son sens.

Mais qu’en est-il des personnes seules ? Des personnes en situation de dépendance qui n’ont parfois qu’une visite par jour et de courte durée ?

Les autres, c’est la vie ! Voilà un concept qui leur conviendrait. Et à juste titre. Les relations humaines, le rapport à l’autre, à bonne dose, est primordial pour l’équilibre de chacun. L’être humain a des besoins psychiques. Il doit être en relation avec les autres pour se sentir existé, entendu, valorisé, reconnu.
L’absence de relations avec autrui, l’isolement, ont un impact négatif sur notre santé avec le déclin des fonctions cognitives mais aussi une diminution de l’espérance de vie.

ActiveDomicile a donc mis en place une initiative à destination des personnes en situation de dépendance : « Mon amie la Plume ». Cela fait référence à la plume Sergent Major que nos aînés utilisaient pour s’entraîner à l’écriture avec les pleins et les déliés.

Mon amie la Plume permet aux enfants de correspondre avec des personnes âgées en situation de dépendance que nous nommerons les Majors.

Chaque semaine nous proposerons un thème à partir duquel les enfants pourront écrire des courriers, faire des dessins et ainsi exprimer leur ressenti. Les parents nous les transmettront par voie postale ou par mail en les scannant.
Chaque courrier sera ensuite envoyé, de façon aléatoire, à un Major. Ce dernier pourra lui répondre à son tour s’il ou elle le souhaite. Nous ferons ensuite suivre le courrier du Major à l’enfant.

Grâce à cette initiative, nous espérons favoriser les relations intergénérationnelles, lutter contre l’isolement mais par dessus tout, ActiveDomicile souhaite préserver la mémoire collective, patrimoine essentiel de notre société. En écrivant aux plus jeunes, les Majors pourront faire part de leurs souvenirs et partageront des moments de vie uniques.